Les îles aux princes : Kinali, Heybeli, Burgaz et Buyuk Ada.

Les îles aux Princes sont, à Istanbul, un lieu vraiment très particulier, et on ne peut quitter cette ville sans passer une journée sur ces îles ! A une heure et demie de Vapur (bateau lent)  ou une demi-heure de catamaran à partir de Karaköy (en direction de "Adalar" les îles en turc), dans le début de la mer de Marmara, à l'embouchure du Bosphore,  un autre Istanbul se prélasse loin des embouteillages, du bruit, de la foule, de la pollution. Ces îles bénéficient d'un micro-climat méditerranéen qui leurs permet  d'abriter d'autres essences végétales que celles trouvées à Istanbul qui est plus influencée par la Mer Noire et donc un climat plus continental. Il ne faut pas oublier que même si Istanbul est à la latitude de Naples, Istanbul est sous influence d'un climat continental du à la Russie , froid et très humide l'hiver,  sec et chaud l'été.

         Chacune des îles a une communauté prépondérante : arménienne, grecque, musulmane ou juive. Ne vous étonnez pas, si sur le Vapur, vous entendez parler Français avec un fort accent, certaines de ces communautés parlent encore notre langue entre eux !

         Ces îles sont au nombre de huit, mais le Vapur ne s'arrête que dans les quatre principales : Kinali, Burgaz, Heybeli et Buyuk Ada. La dernière, Buyuk Ada (grande île en Turc car 8 Km de circonférence) est certainement la plus belle et c'est elle bien sûr qui attire le plus de monde. Ce chapelet est beau patchwork de religions et de cultures. Le nom qu'on leurs donne en français vient de l'époque byzantine où les Princes en avaient fait un lieu de villégiature.

    Lorsqu'on débarque sur ces îles, on est surpris par la quiétude de ces terres et pour cause il n'y a pas de voiture mais seulement des phaétons tirés par des chevaux. Cette tranquillité est d'un contraste saisissant après le tumulte stambouliote ! Il faut découvrir la place principale d'ou partent toutes les carrioles, une ambiance d'antan y règne, l'odeur aussi est d'antan ; mais c'est cela le plaisir : la fête des 5 sens ! Et ici on peut faire la fête a peu de frais car les sens sont souvent mis à contribution !

La vue, d'abord, le cadre est magnifique : bleu marin et vert végétal se marient dans tous les coins des îles, mais surtout vous pourrez admirer ces magnifiques maisons en bois appelées : YALI qui parsèment ces îlots. Les Stambouliotes de souche y ont la plupart une maison, voire un yali,  pour passer l'été, de façon plus fraîche ! Aussi ces îles sont souvent désertes, disons peu peuplées, l'hiver et  se repeuplent dés le retour des beaux jours.

L'odorat : Les senteurs méditerranéennes pourront  vous rappeler les îles du Levant : Porquerolles ou Port-Cros. Les pinèdes, surtout à Buyuk ada, parsèment ces terres ! L'appel méditerranéen est partout sur ces îles !

Le toucher : l'eau est belle et présente partout, mais les plages rares et payantes ! de vos pieds vous goûterez la chaleur de l'asphalte, de vos mains vous effleurerez rochers, vieux bois des yali ou encore la main caleuse d'un autochtone !

Le goût : de multiples restaurants vous combleront les papilles avec leurs spécialités de poissons.

L'ouie : ici les oiseaux ont leurs places, écoutez-les gazouiller et surtout profitez du CALME !

  RETOUR SOMMAIRE PAGE d'ACCUEIL